Se connecter
Endurence Fondamentale

Endurence Fondamentale


Toute l'association

http://www.globe-runners.fr/pourquoi-lendurance-est-elle-si-fondamentale/

Pourquoi l’endurance est-elle si fondamentale ?

 
 

sortie-globe-runnersLe souffle court, les jambes qui brûlent, le cœur au bord de l’explosion, et cette furieuse envie de marcher après 5 minutes de footing. Nombre de débutants connaissent ces sensations. Les premiers footings ressemblent généralement plus à un combat contre soi même qu’à une partie de plaisir, ce qui peut vite décourager les moins motivés.

 

 

Le remède à tout ça porte un nom, L’Endurance Fondamentale !

Bien souvent les débutants courent trop vite et ils ne sont pas les seuls. Pour progresser il faut savoir lever le pied. Vouloir courir est une chose, s’épuiser en est une autre. Un débutant devrait effectuer 100% de ses footings en endurance là où un coureur confirmé devrait y consacrer environ 70 % de son volume d’entrainement. Courir moins vite pour progresser, à première vue ça peut paraître surprenant, et pourtant …

Bon et c’est quoi concrètement l’endurance fondamentale ?

Pour faire simple, il s’agit de courir en aisance respiratoire, de ne pas se sentir essoufflé et de pouvoir tenir une conversation sans problème. Plus techniquement, la zone d’endurance fondamentale se situe entre 60 et 75 % de votre fréquence cardiaque maximale.

On parle bien de % de Fc et non de % de Vma. En effet, les conditions extérieurs (vent, dénivelé, chaleur, …) et l’état de forme du moment influent sur la Fréquence cardiaque, de telle sorte que la correspondance entre Fc et allure de course reste très variable.

On parle aussi de filière aérobie ou lipidique. Associée à un régime alimentaire varié et équilibré, c’est l’allure idéale pour perdre du poids et brûler les graisses. Le corps utilise alors l’oxygène pour dégrader les acides gras sans pour autant produire de déchets ni trop d’acide lactique.

L’endurance fondamentale toujours tu respecteras

Les débutants pourront alterner marche et course afin de réguler leur fréquence cardiaque. Plus ils progresseront, plus les phases de marche seront courtes et espacées, l’objectif étant d’arriver à courir 45 min à 1h à ce rythme.

Pour les coureurs plus aguerris, il ne faut surtout pas hésiter à abuser de l’endurance fondamentale, ça ne peut que vous être bénéfique.

Un petit tour d’horizon des bonnes pratiques s’impose

-C’est votre allure d ‘échauffement à chaque séance (Au moins 20 minutes).

-C’est aussi l’allure de récupération entre 2 phases de travail. (30/30, 6 fois 1000,…)

-Elle doit constituer l’essentiel de vos sorties longues (hors allures spécifiques)

-C’est aussi votre allure de footing entre 2 grosses séances (assimilation) ou en récupération après une course.

-C’est enfin votre allure de retour au calme de fin de sortie.

Afin de travailler différentes allures de course et de rendre les séances un peu plus ludiques, il est conseillé de balayer les fréquences situées entre 60 et 75 % de votre fréquence cardiaque (Par exemple en augmentant votre Fc de 5 pulsations à chaque kilomètre).

Assez rapidement, vous constaterez une progression, vous verrez l’allure augmenter pour une même plage de fréquence cardiaque. Vous devenez plus économe et plus endurant.

Dans un premier temps, ça ne va pas être évident de se freiner, d’accepter de se faire déposer sur le bord de la route par des coureurs tous plus rapides les uns que les autres mais dites vous que c’est bon pour vous. Le travail payera sur la prochaine course, gardez ça en tête, ça peut aider à avaler la pilule.

Page Facebook de l'ECLA

Prochains événements

Aucun évènement à afficher.

PHOTOS

nouvelles tenues clubnouvelles tenues clubnouvelles tenues clubnouvelles tenues clubsoirée galettes 2018